DÉBUT DE LA MISSION D’ACIB EN HAÏTI

POURQUOI HAÏTI

Une destination qui m’a choisie
Pauvret&ea, Montrouis, premier voyage

À la fin de l’année 1995, je ressens un besoin pressant de m’évader. Comme beaucoup de voyageurs, je recherche un forfait beau, bon, pas cher! L’agence de voyage me propose alors le Club Med en Haïti; cinq places sont disponibles pour cette destination.

Mais je refuse catégoriquement de mettre les pieds sur cette île. Je confie donc à ma conseillère la tâche de me trouver un autre endroit où déposer mes bagages. Nous sommes le lundi matin.

À la fin de la semaine, il ne reste qu’une seule place pour Haïti; j’y vois un signe. Me voilà donc en route pour une destination que je n’ai pas choisie.

RENCONTRE DÉTERMINANBTE
Pauvret&ea, Montrouis, premier voyage

Dans la cour de l’hôtel, des jeunes viennent offrir des souvenirs aux touristes. L’un deux m’aborde; il veut savoir qui m’accompagne : mon mari? Mes enfants? Des amies? Je réponds par la négative. Comme je suis Chrétienne, je lui dis que le Seigneur m’accompagne.

À ma demande, il vient me chercher le lendemain pour visiter son église et assister au culte. Ensuite, accompagnée du conseil de l’église, je me promène dans les rues de Montrouis. La pauvreté des gens me frappe de plein fouet. Comment rester insensible à cette misère quand il y tant d’abondance au Club Med? Je dépense tout l’argent de mes cadeaux de voyage pour les gens de la rue.

LA GRANDE QUESTION
Pauvret&ea, Montrouis, premier voyage

À mon retour au Québec, une question me hante : pourquoi au juste me suis-je retrouvée là où je ne voulais pas aller? Quelle est la raison de mon séjour là-bas? Bien décidée à y voir clair, je retourne en Haïti trois mois plus tard.

LA RÉPONSE

Lors de mon deuxième séjour, le pasteur de l’église de Montrouis, Marc-Arthur Paul, me propose d’ouvrir une école dans son église, sans frais. Il y enseignerait pour le tiers du salaire qu’il reçoit actuellement. À cet instant précis, je sais que je suis venue ici pour fonder une école pour aider les enfants les plus démunis.

J’ai toujours eu foi en la volonté de Dieu; c’est pourquoi l’école porte le nom L’École Mixte de la Foi de Montrouis

BILAN

Que ta volonté soit faite

L’École Mixte de la Foi de Montrouis existe depuis maintenant dix-huit ans. Elle doit beaucoup à ma fille qui a endossé ma mission totalement, à mon frère Lucien, au gouvernement du Québec, à la générosité des Églises Haïtiennes de Montréal ainsi qu’à tous les généreux donateurs qui ont cru à la cause de nos enfants démunis de Montrouis. Je ne suis que la voix qui transmet le message des enfants souffrants. La mission appartient à tous ceux qui se sentent interpelés par leur appel.

Yvette

Ensemble, jour après jour, nous pouvons le faire!

Action Canadienne Internationale de Bienfaisance

Yvette Levasseur, présidente fondatrice
735, Notre-Dame app #201
Repentigny Québec
J6A 2X4
450 581-5777